fbpx

Yoga chez soi – L’endroit et le moment

yoga chez soi tapis de yoga espace pour yoga lumière décoration

Passée la liste des accessoires de yoga indispensables et utiles – si vous avez zappé mon article à ce sujet, retrouvez tous les détails ici – et revenez vite après 🙂 -, il me faut penser à deux paramètres essentiels pour ma pratique de yoga chez soi : l’endroit idéal et le meilleur moment !

yoga chez soi tapis de yoga espace pour yoga lumière décoration
Yoga chez soi – Mon espace dédié au yoga

L’endroit idéal : un espace dédié au yoga chez soi

Bien qu’avoir une pièce entière dédiée à la pratique du yoga est le mieux qu’on puisse rêver pour être dans la tranquillité totale. La réalité, c’est qu’on n’en dispose pas toujours ! Cela ne va pas empêcher de faire du yoga dans de bonnes conditions. Il suffira de trouver un espace libre :

  • où vous ne risquez pas d’être dérangé,
  • où vous n’avez pas besoin de déplacer de meubles à chaque fois que vous allez dérouler votre tapis,
  • dans lequel vous avez enlevé tout objet de distraction comme, par exemple, une horloge avec son tic-tac permanent qui pourra vite agacer au bout d’un moment,
  • où pénètre la lumière naturelle et qui donne une vue agréable sur l’extérieur afin de ne pas vous sentir enfermé. Si possible, bien entendu ! A la limite, si vous n’avez pas le choix, vaut mieux se retrouver face au mur de votre pièce plutôt que face au balcon du voisin… Et si vous avez la chance d’avoir un jardin, alors c’est le top !

Yoga chez soi – personnaliser son espace

Certains professeurs de yoga conseillent de personnaliser son espace. Cela peut être de placer des petits objets liés au yoga et/ou qui aident à l’apaisement de l’esprit. Par exemple, une statuette de Bouddha, une tapisserie mandala, une bougie à allumer ou des encens à brûler, une petite lampe, etc. Il faut laisser place à l’imagination.

Pour ma part, à part dérouler mon tapis de yoga dans mon espace dédié et qui est en fait un espace libre dans le salon, un mandala et des jolies petites lampes, le décor chez moi est encore assez sobre. Une bougie à allumer, pendant la pratique de méditation essentiellement… Des encens à brûler, définitivement non pour moi ! L’odeur me donne plus mal à la tête qu’autre chose.
Je dois avouer que pour le moment, je prône pour la pure simplicité et ça me convient très bien !

Yoga chez soi – le meilleur moment : le moment qui me convient

Pratiquer le yoga chez soi a cela de très avantageux que je choisis moi-même l’heure où je vais dérouler mon tapis. Que ce soit pour travailler mes postures, pour faire mes séances de respiration ou de la méditation. Encore faut-il trouver un créneau car la journée est bien pleine entre les différentes tâches à accomplir.

Au fil de mes recherches, j’ai découvert des séquences de yoga aussi diverses que variées. De nombreuses thématiques sont proposées par les professeurs de yoga qui partagent la discipline sur la toile ou à travers des publications, livres et magazines. Yoga du matin, yoga pour se relaxer, yoga pour retrouver de l’énergie, etc.
On peut aussi bien pratiquer le yoga le matin au lever du lit comme dans la journée selon ses occupations. Ou encore en fin de journée après une activité intense, et même le soir avant de se coucher.

Le yoga à mon propre rythme

Pour ma part, le matin est l’idéal. D’une part, c’est le seul moment qui est possible de “m’appartenir”. Et d’autre part, la pratique me permet de me réveiller en douceur, dans le calme. Tout le monde dort encore, la maisonnée comme le quartier. Pas un chat dans la rue. Ou plutôt, que les chats dans la rue hi hi – oui, à Tanger, on ne peut pas faire un pas dans la rue sans croiser un chat !

Le matin, il n’y a que moi, le ciel et le gazouillis des oiseaux. Il faut aussi avouer qu’à 5h45 du matin – l’heure où je me lève – rien d’étonnant à cela ! Bon, en ce moment, ce sont les vacances scolaires alors je me lève un peu plus tard. Mais c’est tout pareil. La ville se réveille réellement et seulement vers 8h00.
 Après la séance, je sens que mon corps est en bonne forme. Mon esprit est apaisé, j’ai le sourire aux lèvres.
Je suis prête à affronter une longue journée.

C’est une routine que je me suis fixée pour être régulière dans la pratique du yoga. Bien entendu, il y a des jours où je suis un peu à la bourre, alors je zappe le yoga du matin, mais je me rattrape si possible en fin de journée, ou bien souvent le soir, une fois allongée, dans mon lit. Autrement, dès que j’ai cinq minutes, au fil de la journée, je fais quelques postures de yoga simples pour étirer les articulations et me détendre. Et surtout, ne pas oublier de respirer.

Instaurer une routine – indispensable !

Instaurer la routine pour une pratique quotidienne du yoga – sadhana – est vraiment dur au début. Se lever à 5h45 encore mieux – je le dis avec ironie – en plein hiver, 8° – 10° en moyenne à mon souvenir… L’auto-discipline est de rigueur. Cependant, une fois la régularité intégrée au programme de la journée, le corps et le mental ne peuvent plus s’en passer. A partir de là, on ressent de la joie à chaque fois qu’on se retrouve sur le tapis de yoga. Je ne le ressens pas comme une obligation. Mais ça, c’est un autre sujet auquel je consacrerai un autre article ultérieurement ! 🙂

Dans tous les cas, le meilleur moment c’est celui qui convient à chacun pour dérouler son tapis. Le tout est d’être régulier dans la pratique. Comme je l’ai souvent lu – et je l’approuve totalement – il vaut mieux dix à quinze minutes par jour qu’une ou deux heures une fois par semaine.

J’espère que ce deuxième volet consacré à ma pratique du yoga à la maison vous aura été utile. N’hésitez pas à me donner votre point de vue ou à partager votre ressenti, je vous lirai avec joie ! 🙂

Namasté

*Cet article avait été édité une première fois en août 2017 sur mon blog Alina – Textes et récits.




Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

WhatsApp chat